Centre de services scolaire de Laval

Investissements d’envergure pour le remplacement de l’école du Parc

Investissements d’envergure pour le remplacement de l’école du Parc

  • Constructions agrandissements et revitalisation d’écoles
  • Écoles primaires
  • 20 décembre 2021

Les élèves de l’école du Parc évolueront dans un nouveau milieu d’apprentissage sécuritaire, moderne et adapté à leurs besoins. L’annonce a été effectuée à l’automne 2021 par le ministre de l’Éducation alors en poste, Jean-François Roberge, et le député de Sainte-Rose, Christopher Skeete. D’importants investissements viendront permettre le remplacement partiel de l’école du Parc, située dans le secteur de Sainte-Rose, à Laval. Un ajout de trois classes est également prévu afin d’en faire une école de 15 classes.

Le projet s’inscrit dans la vision gouvernementale pour une « nouvelle génération d’écoles », dévoilée à l’hiver 2020 par le premier ministre du Québec et le ministre de l’Éducation du Québec. Inscrite dans une perspective d’intégration à la communauté et de développement durable, cette nouvelle génération d’écoles est adaptée aux méthodes d’enseignement modernes. Les espaces communs favorisent la socialisation et le sentiment d’appartenance des élèves. Les nouvelles écoles arborent également une toute nouvelle identité architecturale mettant en valeur des accents de bleu et des matériaux du Québec, principalement le bois et l’aluminium.

Ce projet a été retenu, notamment en raison de la vétusté des bâtiments, qui est si élevée qu’il devient plus rapide, économique et sécuritaire de le détruire complètement pour ensuite le reconstruire, offrant ainsi aux élèves et au personnel des écoles de qualité, saines et stimulantes. La somme allouée pour le projet de remplacement partiel se situe autour de 18 M$. Cet investissement s’inscrit dans le cadre du financement de projets des réseaux et infrastructures pour lesquels un montant de 2,1 G$ a été attribué pour l’ensemble des régions du Québec pour l’année 2021.

« Je suis très fier des sommes annoncées aujourd’hui. Elles serviront à remplacer une école considérée en « fin de vie utile » et permettront aussi aux élèves de jouir d’une école neuve! Je le répète souvent : il est essentiel d’investir en éducation et de placer les élèves au cœur de nos priorités, en leur offrant des milieux d’apprentissages sécuritaires et modernes. Les enfants doivent pouvoir évoluer dans des espaces lumineux et adaptés à leurs besoins pour pouvoir atteindre leur plein potentiel. Prendre soin de nos écoles, c’est aussi donner à nos enseignantes et enseignants des lieux de travail qui leur permettront de se réaliser pleinement. »
Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation

« Je me réjouis des sommes accordées pour notre région. Comme partout au Québec, les enfants méritent ce qu’il y a de mieux : des écoles, modernes, lumineuses et sécuritaires où ils peuvent apprendre et socialiser en toute quiétude. Grâce à cette mesure qui vise le remplacement des bâtiments vétustes, nous pourrons éliminer les écoles désuètes et offrir un vent de fraîcheur aux infrastructures, mettant ainsi en place toutes les bases nécessaires à l’atteinte de la réussite éducative. Ces améliorations offriront aux enfants un parcours scolaire plus agréable et plus dynamique. »
Christopher Skeete, député de la circonscription Sainte-Rose et adjoint parlementaire du premier ministre pour les Québécois d’expression anglais et adjoint du ministre de la Lutte contre le racisme

« Nous saluons cette annonce de financement du ministère de l’Éducation qui vient répondre aux besoins de nos élèves et qui s’inscrit en parfaite cohérence avec l’une des priorités de notre organisation et de notre Plan d’engagement vers la réussite : celle d’offrir des milieux de vie stimulants et propices aux apprentissages. La qualité de nos bâtiments et notre capacité à offrir des espaces au service de la pédagogie sont autant de facteurs qui peuvent soutenir la réussite de nos élèves, ce qui guide nos actions au quotidien. L’école du Parc est déjà bien implantée dans un secteur de choix pour les jeunes familles et le financement annoncé nous permettra non seulement de reconstruire un lieu rassembleur au cœur du quartier, mais aussi d’effectuer un agrandissement pour répondre aux besoins des élèves de plus en plus nombreux dans le secteur. »
Yves Michel Volcy, directeur général du Centre de services scolaire de Laval

L’échéancier final est encore à déterminer. Le processus débutera avec un appel d’offres qui permettra de finaliser le budget alloué et mieux préciser la durée du projet.

Haut de page

Inscrivez-vous à l'infolettre

Merci! Votre adresse courriel a bien été enregistrée

Oops! Une erreur est survenue, merci de réessayer plus tard

Vous êtes déjà inscris à l'infolettre.